Français, Security & Defense

Séminaire jeune de l’IHEDN – J4&5

J4 – Visite de la base aérienne de Creil :

Etablissement Géographique Interarmé ; Unité Française de Vérification ; Etat-major Interarmé de Force et d’Entrainement, Centre Militaire d’Observation Satellites …

image

Base de Creil (Mirage, CASA)

Cette base, située au Nord de Paris est le lieu de départ de nombreux avions de type CASA, utilisés notamment pour le transport de personnel, ou encore des journalistes qui suivent le Président dans ses déplacements. La piste de la base sera bientôt fermée afin d’être déplacée vers Evreux. La région Nord sera ainsi dépourvue de base aérienne.

L’organisation des forces armées est bien plus complexe qu’aux primes abords. Les opérations ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

J5 – CONCLUSIONS:

  • La France a une tradition militaire importante reconnue dans le monde.
  • Cette force est cependant remise en compte par des restrictions budgétaires qui limitent les ambitions et poussent à la spécialisation.
  • Alors que la France se compare sans cesse avec l’Allemagne lorsqu’il s’agit de questions européennes et d’économie, ce sont les Etats-Unis qui reviennent sans cesse dans le discours des militaires. Bien que la France ne puisse gagner la compétition globale avec les USA, la technologie de pointe et de niche française dépassent souvent celles des autres pays.
    wp-1456612930703.jpeg

    Conclusion du Général de corps d’armée Bernard de Courrèges d’Ustou, Président de l’IHEDN

    L’armée est fière de son indépendance stratégique, que ce soit sa capacité à conduire des missions seule ou de diriger des coalitions, ou en terme de renseignement (information et imagerie) ce qui permet une indépendance totale quant à l’appréciation d’une situation donnée.

  • L’égo français est cependant parfois un obstacle. Cherchant à développer des produits franco-français, l’industrie passe des opportunités de coopération qui pourraient découler dans des résultats bien plus aboutis que si obtenus sans partenaires étrangers. La compétition intra-français met aussi des bâtons dans les roues de l’innovation alors que des entreprises préfèrent empêcher la concurrence plutôt que de travailler ensemble (relatif aux drones, par exemple).
  • Les opérations étrangères ont un but politique clair : maintenir la France au rang des nations qui compte. Cela passe par le besoin d’avoir un public, la mise en avant des capacités opérationnelles de la France qui impressionnent le respect et la reconnaissance de ses moyens. L’emphase mise sur le respect du droit international et des règles contribue au soft power des armées françaises.
  • A l’heure où de nombreuses nations revendiquent le droit de faire partie du Conseil de Sécurité de l’ONU, la France a besoin de prouver qu’elle a la légitimité d’y rester.
  • Les militaires sont de plus en plus touchés par le déficit budgétaire de la France, ce qui met en péril les traditions et l’élitisme des forces armées françaises. Mais en vue du paysage stratégique de la France et de la menace grandissante que font notamment peser les extrémismes, le rôle de l’armée dans la sécurisation de notre pays ne risque pas de disparaître.

flora 

 

 

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s